dark angel iconchaos
Eldar2
DarkEldar
marine du chaos Necron2
space wolves
Tau2
Dark Angels
Démons
Eldars
Eldars noirs
Marines du Chaos
Nécrons
Space Wolves
Tau
Tyranides

Tyranides

Écrit par Denis

La naissance des Tyranides

Loin, il y a longtemps...

La vie n'est apparue que depuis quelques centaines de millénaires.
La lutte fait encore rage entre les vertébrés et les invertébrés : chacun leur tour gagnent un combat dans la sélection naturelle.
Quand les invertébrés peuvent gagner la terre grâce à leurs 6 membres s'adaptant au milieu terrestre, les vertébrés voient leur nageoire devenir des pattes.La température, élevée à cause de la proximité du couple d'étoile, favorise le développement des animaux à sang froids et les invertébrés ont toujours une longueur d'avance.

Ce sont eux les plus grands prédateurs de la planète, les invertébrés étant relégués au simple rang de proie. De cette lutte, les animaux à exosquelette tirent leur épingle du jeu : elles sont mieux protégées aux rayonnements cumulés des deux étoiles.
Après quelques siècles de sélection naturelle, le combat prédateur/proie provoque un développement en taille des proies, qui lui-même implique le même développement chez les prédateurs.
La végétation également semble disproportionnée : les arbres mesurent des centaines de mètres de haut offrant un abri naturel formidable à toute la faune grandissante dans ce monde "angélique".
De plus, elle devient de plus en plus dense grâce au cumul de l'humidité due à la grande quantité d'eau disponible dans ce monde et à la chaleur ambiante provoquée par la proximité des étoiles.Mais ceci ne dure pas : la plus petite des deux étoiles s'éloigne de plus en plus et va bientôt être occultée par la plus grosse.

Le règne des vertébrés

La température chute brutalement et les invertébrés, non préparés à la survie en milieu froid ont tendance à péricliter. C'est à ce moment que la seule espèce d'invertébrée qui survivre va pouvoir le faire en se transformant en cocon, attendant de meilleurs hospices.

C'est à ce moment que débute le règne des vertébrés à sang chaud : les mammifères.Quelques millénaires s'écoulent ainsi et la situation, quoique se développant, reste la même. Hormis que prédateurs et proies sont des animaux à sang chaud.
Cet état de fait va être interrompu par un évènement inattendu : la petite étoile sort de sa cachette.

Retour des "scorpions"

La température augmente brusquement et l'évaporation décuplée provoque un orage au niveau planétaire.
Par ailleurs, la végétation avait continué à se développer et à s'adapter : l'atmosphère est très chargée en oxygène.
Ces deux phénomènes cumulés ont provoqué un incendie planétaire.Le réchauffement réveille les animaux coconnés qui se retrouvent dans une fournaise et seuls les exosquelettes les mieux adaptés survivent.

Pour les invertébrés, ne survivront que ceux qui ont su s'adapter au milieu aquatique. Après le grand incendie, l'atmosphère est pauvre en oxygène et la végétation très peu nombreuse.
Les vertébrés arrivent toutefois à sortir du monde aquatique et de la végétation basse commence à repeupler la terre.

La grande quantité de radicaux de carbone va provoquer de nombreuses mutations de toutes les espèces, beaucoup d'erreurs de génétiques vont créer des monstres incapables de se reproduire dans le meilleur des cas... C'est à ce moment qu'une grande création de dame nature va déséquilibrer complètement la lutte pour la survie des espèces : les invertébrés à exosquelettes vont voir apparaitre une nouvelle espèce.

Cette espèce ressemble beaucoup aux scorpions de la terre mais possède un système digestif particulier.
Il commence par une sorte de seringue qui permet de piquer sa nourriture et de l'aspirer.
Il se prolonge par un tuyau menant à l'estomac où se trouvent les acides et sucs qui permettent de le réduire en nutriments.
Cela continue par un organe permettant l'absorption des nutriments.
Enfin, un organe permet d'éjecter ce qui ne sera pas utilisé.
Tout ceci existe depuis longtemps chez de nombreuses espèces et ne constitue pas la révolution.
La révolution est la présence d'un organe supplémentaire, situé entre la trompe et l'estomac de l'animal : cet organe produit des enzymes particulières qui permettent de mixer une sélection relativement aléatoire de gènes à leurs gamètes.
Ceci implique que leur descendance possède des traits génétiques de la nourriture absorbée par le parent !La diversité de ces animaux va grandissante et nombreuses sont les voies qui ne mèneront à rien.

Toutefois, la quantité de ces animaux ajouté au croisement permettant de n'exprimer que les plus fort et à la sélection naturelle liée à l'adaptation au milieu fait que ces scorpions possèdent de plus en plus d'armes et de protection...En effet, la faune ne se limite pas à ces bestioles : le développement des vertébrés a continué et ceux-ci utilisent de nombreux moyens pour s'adapter.
Le premier fut le vol : ils purent ainsi échapper pour un temps à leurs prédateurs.
Il ne fallut cependant pas plus de quelques siècles pour que les scorpions l'obtiennent (un des volants morts peut avoir trouvé refuge dans leur estomac avant d'avoir été désagrégé par les bactéries et les champignons).
Ensuite vinrent des griffes de plus en plus dures et de plus en plus grosses : c'est également les vertébrés qui ont fourni aux scorpions la chitine, base de leur résistance.Mais le temps passe et la petite étoile passa devant la grande...

L'arrivée des Xcsysrandian

Cette période, plus fraiche, voit le retour des vertébrés à l'avant plan de la faune de la planète.
Les scorpions utilisent, contre cette modification de l'environnement, l'arme qu'ils connaissent : l'hibernation.Pendant cette période, c'est la belle vie pour les vertébrés, mais la lutte contre les scorpions ne leur a pas permis de développer une espèce intelligente.

C'est d'une autre planète que viendront les Xcsysrandian.
Cette espèce intelligente vient d'une planète où les tempêtes Warp sont courantes.
Elles ont développé une sensibilité très forte et manipule les vents avec une aisance naturelle.
Trouvant ce monde à leur goût car elle leur permet de se reposer des courant du Warp et qu'elle n'est habitée que par des animaux susceptibles de leur offrir de la nourriture.
Cette civilisation commence à se développer et à prospérer. Ceci grâce en particulier aux pouvoirs psychiques naturellement acquis dans leur monde d'origine. C'est quand la colonisation de toute la planète est presque achevée que la grande étoile n'est plus en partie cachée par la grande.

Le grand combat

Les scorpions, grâce au réchauffement induit, se réveille et une grande lutte commence.
Au début, les armes psychiques et mécaniques des Xcsysrandian leur permettent de tenir les scorpions hors de leurs domaines mais les scorpions se reproduisent vite et ils finissent par obtenir des Xcsysrandian leurs pouvoirs psychiques.

Les Xcsysrandian n'ont plus, pour avantage, que les armes mécaniques ; et cela ne suffira pas : les scorpions se rendent encore maîtres de la planète.Au cours de l'acquisition de leurs pouvoirs psychiques, les scorpions ont su l'utiliser avec brio pour communiquer et mettre en place des stratégies de combat : tenailles, contre par le flanc, ...

Les "scorpions" ont gagné la planète... puis la galaxie

Une hiérarchie se crée au sein des scorpions, reflétant le système monarchique des fourmis terrestres à ceci prêt que leur efficacité est sans faille : les membres inefficaces servent de fourniture énergétique !Plongeant au cœur du Warp, les reines vont découvrir que de nombreux mondes sont habités dans leur galaxie.

Elles ne possèdent toutefois pas le moyen de voyager en utilisant des véhicules spatiaux.
Toutefois, les pouvoirs psychiques surdimensionnés des reines vont leur permettre d'orienter les évolutions génétiques de leur descendance et un plan va commencer à germer dans leur esprit : un plan de conquête.
Elles sont déterminées à obtenir toutes les possibilités génétiques que leur offre cette galaxie. Pour cela, elles vont commencer par spécialiser leur descendance :

  • des combattants assez simples dont la force est le nombre
  • des combattants volants
  • des guerriers servants de balises aux ordres qu'elles donneront
  • des psyckers aux pouvoirs psychiques démesurés
  • des vers créés dans le Warp possédant des kystes dans le monde "réel" pour leur permettre de voyager rapidement d'un monde à l'autre
  • des ramasseurs d'ADN capables de collecter de l'ADN pour l'offrir à leur reine.

La conquête de cette galaxie va être relativement rapide en utilisant le Warp pour envahir un monde. La technique sera toujours la même :

  • de nombreux kystes de vers se développent à la surface de la planète
  • de ces kystes sont libérés de nombreuses toxines modifiant l'ADN de la faune la rendant toxique, réactive et dangereuse
  • quand le monde devient mourant, les scorpions spécialistes du combat vont achevés les vivants
  • quand le monde est nettoyé des vivants, les ramasseurs d'ADN procèdent à la collecte, combattants inclus
  • les ramasseurs retournent à leur reine pour produire des individus encore plus efficaces

 

L'étude d'autres espèces possédant des psyckers va leur permettre d'acquérir des technologies que les reines sauront adapter à de l'ADN pour les reproduire. Ainsi elles auront la capacité de fabriquer une nouvelle espèce : les vaisseaux-ruches.

La grande conquête

Composé animal capable d'accueillir des cocons d'autres espèces (combattants, guerriers, psyckers, vers et ramasseurs d'ADN) et capables d'évoluer par eux-mêmes.

Elles offriront à ces vaisseaux-ruches une reine sous leurs ordres dont les pouvoirs psychiques pourront traverser le vide intergalactique. En effet, les vers de "télé-transportation" ne sont pas suffisamment résistants pour offrir un passage physique d'une galaxie à une autre, seule l'information circulera. Ces vaisseaux-ruches sont ensuite lâchés dans l'espace pour conquérir toutes les galaxies de l'univers.
Ils ne sont capables de se déplacer dans le Warp que par petits bonds ce qui fait que, pour traverser ces espaces intergalactiques, les espèces embarquées devront hiberner en attendant l'approche d'une zone où la vie existe.C'est au moment où sont lâchés ces vaisseaux dans l'espace que, très loin de là, dans une autre galaxie, nait sur une planète l'espèce humaine.